samedi 27 septembre 2008

SAMEDI 3 MAI 2008. Visite de l'arborétum à Châteauneuf et Parc Jouvet

Le 3 mai, nous nous sommes retrouvés une douzaine de personnes chez René R à Châteauneuf sur Isère. C’est avec beaucoup de gentillesse que René nous a expliqué comment il avait concilié ses deux passions, les plantes et la géographie en créant cet arborétum. Il a donc tout d’abord réalisé sur une surface de 2000 m2, un planisphère selon les plans du géographe flamand MERCATOR.



Cette réalisation est à l’échelle de 1/630 000ème pour les surfaces et de 1/10 000ème pour les hauteurs, ainsi l’Everest culmine à 88 cm. On retrouve aussi 50 rivières celles qui font plus de 2000 km et celles de l’Europe. Ensuite, en respectant leur région d’origine, René Reboul a positionné des végétaux nanifiés pour maintenir un ensemble cohérent : cèdre du Liban, ginkgobiloba… Au-delà de la présentation de ce travail de 30 ans, c’est en toute simplicité que René R a partagé avec nous ses connaissances en botanique.



Pour mémo, René est professeur d’horticulture au lycée horticole de Romans mais il est aussi membre de la société de géographie à Paris dans le cadre du suivi des explorations botaniques, membre de l’association des arbres remarquables à Paris pour l’élaboration d’un répertoire, responsable de la conduite d’un essai sur les nouvelles espèces ornementales à l’Ecole Nationale Supérieure du paysage à Versailles et enfin responsable d’expérimentations pour la taille des arbustes avec l’école d’ingénieurs d’Angers et l’université de Rennes. Un homme de sciences… qui nous a fait en 2 heures traverser le monde de part en part avec beaucoup de gentillesse.

Visite du Parc Théodore Jouvet à Valence.
Nous avons ensuite après ce grand périple, pique niqué sous les immenses platanes du Parc Théodore Jouvet. Puis, tels des explorateurs, nous sommes partis à la découverte des 7 hectares de ce parc. Nous avons suivi notre guide Annie, munie de cartes et de listings et de toute sa connaissance.



C’est ainsi qu’elle nous a fait découvrir au-delà des immenses magnolias grandiflora qui sont la carte de visite de ce parc, des espèces plus rares comme le poivrier du Sichuan, les Davidia involucrata en fleurs à cette période de l’année, de splendides spécimens de Lagerstromia indica.

Serge, quant à lui, nous a fait les présentations des nombreuses variétés de cactées plantées depuis quelques années dans le jardin sec du parc.



Puis nous avons terminé notre visite sous les frondaisons splendides, roses à souhait des Toona sinensis flamingo’.



Il fallait nous voir observer, admirer, jauger, toucher, sentir déambulant au milieu des promeneurs habituels du parc. Nous n’avons pas vu passer le temps mais nous témoignons que les jardins sont très prisés en ce printemps comme faire valoir pour les photos de mariage.

1 commentaire:

Donatien GILLE a dit…

Bonjour,
C'est un très joli jardin je c'est de quoi je parle, l'ayant visiter, il y a quelque années avec la classe de Mr Reboul et étant un ancien élève de lui. Je voulais le féliciter, et souligner son travail et son immense savoir.
Cordialement Donatien lycée horticole de romans année 2004 à 2008.