mardi 14 juillet 2009

VISITE DU JARDIN A LA TOUR DE RATIERES le 23 MAI 2009

Ceux qui ne connaissaient pas encore Ratières ne s'attendaient pas à un tel éblouissement, et que dire de ceux qui comme moi connaissaient ce jardin, nous étions tout simplement taraudés par l'impatience gourmande de le revoir.
Ces journées là se savourent...Pour vous préparer doucement à ce délice, il vous faut d'abord traverser la merveilleuse région de la Drôme des collines, verdoyante et douce, longer des villages aux jolis clochers, aux maisons faites de galets couleur de biscuits bien dorés. Ensuite, au détour d'un virage, voilà qu'elle surgit enfin, la Tour, haute, altière et pourtant si légère. Vous montez le chemin, encore très intrigués, car rien ne paraît encore du jardin...et dès le portail franchi, vous ne voyez plus que le sourire chaleureux d' Henri Garelli, l'hôte qui vous attend là haut.
Car ce jardin, vous verrez, c'est la rencontre d'un personnage formidable et d'un lieu formidable, l'alliance est parfaite, et il vous sera désormais impossible d'imaginer l'un sans l'autre...
Passée la cour d'accueil, vous pénétrez dans les lieux en suivant une allée toute couverte de roses anciennes aux délicieux parfums, aux couleurs douces et harmonieuses (quel beau mois que le mois de mai, pour notre visite, la floraison des roses était à son apogée). A la fin de l'allée, vous laissez à regret derrière vous un magnifique "Sénateur Lafolette", mais c'est pour pénétrer dans un doux bosquet vallonné au point de vue spectaculaire sur les collines avoisinantes. Sur votre gauche, dans son écrin de pierre, une très belle piscine vert pâle s'intègre à merveille dans ce décor, elle est entourée de rosiers botaniques qui épousent les formes du talus et elle surplombe un sentier qui s'enfuit dans la forêt.
En prenant à droite, on accède au jardin des vivaces, alliance simple de plantes vivaces et aromatiques, parfois alchimiques, aux couleurs et aux parfums inattendus, à nouveau de très beaux rosiers sur les murs imposants et une porte au fond qui va s'ouvrir enfin...sur un fameux spectacle !
Le plus merveilleux du jardin, jardin d'inspiration, jardin d'artiste, servant d'écrin à de magnifiques sculptures contemporaines. Là on accède à la Tour, magnifique ! et partout des roses, en guirlandes, en cascades, sagement agencées dans des carrés de buis soignés, adossées à des charmilles, grimpant au dessus des portails, ruisselant sur les balustrades, de terrasse en terrasse, toutes sortes de roses, parfumées, délicates, charmeuses. Accompagnées de pivoines, d'iris, de bassins qui les reflètent, que de merveilles ! J'arrête ici ma description, mais croyez-vous donc qu'après ça vous pourrez reprendre votre respiration ? Pas encore, car vous descendrez le joli sentier ombragé qui mène à l'étang, nymphéas aux senteurs subtiles, iris aux formes élégantes et graphiques, voilà ! Vous êtes fascinés ! Mais vous ne quitterez pas ce conte de fées naturel sans le délicieux concert des cascades et des grenouilles ....
Magie, enchantement, élégance, poésie, beaucoup de mots nous viennent à l'esprit mais un seul ne pourrait pas suffire ; il y a plusieurs jardins dans ce jardin. Un très grand merci à Henri Garelli, le Maître et magicien des lieux qui nous a si merveilleusement reçus.
Yasmine

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Le texte est très beau. Le lire et nous voici déjà transportés dans ce merveilleux jardin, les photos ne sont qu'une invitation que l'on attend avec impatience et qui nous parviendra, nous l'espérons avec l'arrivée du printemps